" Législations après législations, la logique du soupçon semble l’emporter. La notion de
comportement tend à se substituer à celle d’activité : au nom d’une conception prédictive de la
lutte antiterroriste, des individus pourraient être contraints non parce qu’ils prépareraient des
crimes ou des délits, mais bien parce qu’ils seraient susceptibles d’en commettre. Ce modèle
interpelle à plusieurs égards. "

cnnumerique.fr/wp-content/uplo

"Plus généralement, l’affaiblissement des moyens de chiffrement, aujourd’hui largement diffusés
dans les services grand public, aurait sans aucun doute une efficacité très limitée sur l’infime
minorité d’utilisateurs qui les utilisent pour cacher des desseins criminels."

cnnumerique.fr/wp-content/uplo

Follow

" Répétons-le : il n’existe pas
de technique d’affaiblissement systémique du chiffrement qui ne permettrait de viser que
les activités criminelles. Limiter le chiffrement pour le grand public reviendrait alors à en
accorder le monopole aux organisations qui sauront en abuser. "

cnnumerique.fr/wp-content/uplo

@numendil
Ben euh, même pire : depuis quand les criminels respectent la loi ? Seul, les organisations honnêtes et le grand public utiliserons des systèmes affaiblis. Les criminels continueront à utiliser des systèmes sûres.
Là on arrive à un truc contre-productif...

@MarcFramboisier C'est aussi ce qui est souligné par "les gens" et le CNNUM. Les outils se multiplient et des bases étant actuellement solides permettent de créer des outils "à volonté", ce qui fait que l'affaiblir n'aura des conséquences que sur "les gens normaux", et pas les méchants, ou très, très peu

@numendil
Autre sujet : quid de l'organisation qui va autorisé le déchiffrement ?
Exemple, M.A, brésilien, résidant au Bahamas communique avec M.B, tunisien, résident en Pologne utilise une solution de communication américaine. Les autorités chinoise veulent accéder à la communication. Quelle organisation va être compétente pour contraindre la boite américaine à fournir les moyens de déchiffrement ?

@MarcFramboisier C'est une excellente question, et on entre dans un des problèmes liés au monde d'Internet vs. le monde défini en états, pays, etc.

Quelle législation va s'appliquer ? Comment ? Par quels moyens ? C'est le casse-tête permanent et je vais bien me garder de fournir une réponse

@MarcFramboisier je te dirais bien que si le pays qui fait la requête a des accords avec d'autres, alors ça peut le faire, (eg : accords USA>UK/5eyes+/..) mais c'est une réponse incomplète qui ne prend pas en compte la/les lois des pays/internationales

@numendil
Ce que tu décris est encore pire que ce que j'imaginais, les pays riches s'entendent pour mettre en place des accords qui leur conviennent, en oubliant 90% de la planète... joyeuse perspective... raison de rappeler, encore et encore, que c'est une énaurme connerie.

Sign in to participate in the conversation
Mastodon

Generalistic and moderated instance. All opinions are welcome, but hate speeches are prohibited. Users who don't respect rules will be silenced or suspended, depending on the violation severity.