Show more

Très franchement, le gros problème c'est le top cap. Qui ne se trouve même pas en pièce détachée. Je l'ai fait tomber une fois, il était déjà fragilisé par la chaleur, ça l'a fendu, obligé de racheter un Wasp entier. Par contre le tank en pyrex n'avait rien.

Mais pour son prix, c'est pas grand chose.

Enfin, le Pico a tenu ses trois ans. Il n'est plus aussi rutilant, le plaquage argenté se barre à pas mal d'endroits.

Show thread

Il a en effet tout pour plaire. Le tank ne fuit jamais par le bas, le drip tip est standard, le montage est assez simple.

Y a deux bémol tout de même : le top cap est en PMMA, très très fin. D'une part la chaleur (ou une projection chaude) aura tendance à laisser des marques à la perpendiculaire des ouvertures. D'autre part, il faut laisser de l'espace à côté du coton pour le remplir. Et ce, des deux côtés (sinon l'air ne sort pas). On a vite tendance à oublier de tirer la languette… fuite.

Show thread

La fuite est certes moins importante que sur le Stillare (parce que plateau plus profond), mais inévitable quand on ne veut pas passer son temps à le remplir. Mais c'est un bon petit dripper, j'ai aucun regret, il est solide, pas de problème de chauffe.

J'ai tenu un an avant de me dire que, quitte à vouloir remplir plus que de raison, autant prendre un RDTA. Le Wasp Nano de chez Oumier. Sans doute l'un des moins cher du marché.

Show thread

C'était mi 2017. Plus de 3 ans de bons et loyaux service.

J'ai tenu une bonne semaine avant de pousser la porte d'un shop, pour la première fois depuis 2013. On m'a conseillé le iStick Pico, avec un Battlestar RDA. Ce que le vendeur n'avait pas précisé, c'est que le Battlestar est en 24 mm, le Pico en 22…

Le Battlestar avait un airflow bien plus important que le Stillare, et j'aimais beaucoup. Le hic, c'est surtout que ses ouvertures sont inclinées vers l'extérieur.

Show thread

En 2014, en démontant des ordis portable, j'ai trouvé bête de devoir jeter des accus Samsung vieux de seulement un an. Alors ce fut un mod méca Caravela avec un Stilare. Ça fuyait dans la poche, mais je tapais ma meilleure vape. Comme c'était un méca, je faisais pas de subohm, au pire je descendais à 0,8.

J'ai perdu le tout dans un car. C'est con, parce que j'aimais beaucoup ce petit engin en dripper.

Show thread

J'avais vu qu'on pouvait recoiler des résistances de clearo CE4, et faire du DIY. Cool, moins de choses dans le budget mensuel très limité.

Dès la fin de 2013, j'avais récupéré en occasion un mod méca tubulaire en 18350. Un adaptateur 510 plus tard, j'ai vite compris que ça n'allait pas le faire. J'ai récupéré un dripper minuscule, même format que le CE4 mais en 510.

Show thread

J'ai changé de vape hier. Je vape depuis 2012-2013 environ, plus touché de tabac depuis presque autant de temps (clopes, pipe, cigare…).

Je regardais mon carton de matos, et je repense à tout le chemin parcouru depuis. J'veux dire, au départ on avait des batteries qui ressemblaient à des cigares. Un kit de Joyetech eGo-T. J'avais acheté d'autres un autre clearo en plastique dès que j'ai compris que les cartouches Joyetech allaient être chiantes.

Bumblebee sous Linux Mint 20 et Steam 

Donc redémarrer ça signifie fermer tous les logiciels, enregistrer tout mon travail, et me souvenir de rouvrir le navigateur de fichiers et le terminal au bon endroit. Pour ça que j'évite au maximum.

Show thread

Bumblebee sous Linux Mint 20 et Steam 

J'ai une ligne dans GRUB qui me permet de le laisser sur un écran pour l'éteindre physiquement sans casse.

J'ai aussi un script pour simuler une veille (extinction de tout ce qu'il est possible d'éteindre, CPU au minimum, ventilateur tournant moins vite mais prévenant quand même la surchauffe, etc.).

Donc dans les faits, il reste allumé en permanence, avec une conso électrique assez faible, ce qui me permet de reprendre mon boulot dès le réveil.

Show thread

Bumblebee sous Linux Mint 20 et Steam 

Ça a l'air de fonctionner. Plus ou moins bien, comme rustine. J'aime pas du tout cette solution, mais elle m'évite d'avoir à redémarrer.

Faut savoir que mon PC est un Asus. Qui va sur ses 9 ans. Qu'il a perdu sa gestion de l'énergie au niveau hardware un an après sa sortie : plus de veille, plus d'hibernation, plus d'extinction. Il peut juste démarrer et redémarrer.

Show thread

Bumblebee sous Linux Mint 20 et Steam 

Il fallait fermer Bumblebee.

Show thread

Bumblebee sous Linux Mint 20 et Steam 

Il est possible que l'on doive faire cela dans un certain ordre :

1. Supprimer blacklist-nvidia.conf
2. Lancer la session X
3. Pendant que la session est lancée, remettre blacklist-nvidia.conf

Ou alors il faut fermer Bumblebee. Aucune idée. Ça fait quatre jours que je suis dessus, je commence à fatiguer.

Show thread

Bumblebee sous Linux Mint 20 et Steam 

Ça ne marche pas. J'ai tenté de réitérer l'expérience, et ça boot sur la carte Nvidia.

Pareil, j'ai retenté nvidia-xrun openbox-session avec un script qui enlève le dossier ~/.config/autostart et qui supprime le fichier blacklist-nvidia.conf. Ça a fonctionné correctement, jusqu'à la fin de la session X, et au moment de décharger les modules : FATAL: module nvidia is in use. Pourquoi, comment, aucune idée.

Show thread

Bumblebee sous Linux Mint 20 et Steam 

Bon. Après une erreur de manip, j'ai réussi à émuler une sorte de PRIME offload avec Bumblebee et Steam.

Grosso modo, si l'on supprime le fichier /lib/modprobe.d/blacklist-nvidia.conf et que l'on redémarre, on se retrouve avec sur la carte Intel, mais avec la possibilité d'utiliser optirun pour lancer Steam sur la carte Nvidia.

Ce serait l'idéal… Mais la carte Nvidia tourne en permanence, et impossible de l'éteindre.

Show thread

Bumblebee sous Linux Mint 20 et Steam 

C'est assez mineur en somme.

D'autres problèmes viennent d'Openbox, comme le fait qu'il récupère une liste d'applications à démarrer depuis Cinnamon (et si avoir Conky en double c'est pas gênant, Mailnag plante…), ou que le terminal ne s'ouvre pas…

Show thread

Bumblebee sous Linux Mint 20 et Steam 

Enfin, presque tout, puisque certains jeux ont un fullscreen étrange (on dirait du fenêtré en 800x600, mais en fullscreen avec du noir tout autour…).

Reste donc à modifier nvidia-xrun ou faire un wrapper pour modifier blacklist-nvidia.conf dynamiquement.

Il y a un autre souci : le passage de l'X sous Nvidia à l'X sous Intel fait freeze ce dernier en écran noir. Il faut d'abord quitter le premier pour revenir au TTY, avant de switcher.

Show thread

Bumblebee sous Linux Mint 20 et Steam 

Bon, ce qui ne fonctionnait pas avec nvidia-xrun, c'est que Bumblebee met un blacklist dans /lib/modprobe.d/blacklist-nvidia.conf. Suffit de l'enlever, et on peut lancer une session Openbox.

Steam ne se lance pas à partir du menu, mais j'arrive à le faire démarrer depuis Lutris. Et là, c'est magique, tout fonctionne.

Show thread

Bumblebee sous Linux Mint 20 et Steam 

Même nvidia-xrun ne fonctionne pas. J'arrive au mieux à lancer une openbox-session qui débouche sur un X écran noir complet, pas de curseur.

Show thread

Bumblebee sous Linux Mint 20 et Steam 

Comme le laptop va sur ses 9 ans, que la carte Nvidia (GeForce 610M) n'est pas prise en charge par des pilotes plus récents, je vois pas ce que je peux faire de plus.

Je suis bloqué. Ça me désespère. Certes, je pourrais installer PRIME et essayer un truc avec bbswitch pour désactiver la carte Nvidia quand je suis sous Intel. Mais comme le offloading ne fonctionne pas, je devrais redémarrer à chaque fois que je veux jouer. Autant redémarrer sous Windows.

Show thread

Bumblebee sous Linux Mint 20 et Steam 

La carte Nvidia est bien utilisée pour tout, sauf pour Steam. Et là, je ne vois pas comment faire. Au pire, je peux passer un profil MESA dans les options de lancement, ce qui lance certains jeux qui demandent un OpenGL > 4. Mais ça reste sur la carte Intel…

Show thread
Show more
Mastodon

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!