Follow

À Calais, trois personnes entament une grève de la faim pour demander l’arrêt de la politique de harcèlement envers les personnes exilées.

Dans les revendications,

> • Suspension des expulsions quotidiennes et des démantèlements de campements durant la trêve hivernale ;
>
> • Durant cette même période, arrêt de la confiscation des tentes et des effets personnels des personnes exilées ;

Ok, donc il se passe ça. La politique de l’État à Calais, toujours aussi infecte 🙃

passeursdhospitalites.wordpres

Sign in to participate in the conversation
Mastodon

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!