D’après Lisa Feldman Barrett, une neurologue, notre cerveau ne ressent pas directement les émotions.

Une émotion serait plutôt notre cerveau qui cherche à donner du sens à une sensation physique.

Par exemple, je ressens un nœud dans le ventre. Mon cerveau va essayer de donner du sens sous forme d’une émotion, mais ça peut aussi bien donner des l’angoisse, ou du trac, ou de l’anticipation heureuse, etc.

ted.com/talks/lisa_feldman_bar

Follow

Ça me parle bien, l’idée que y’a une importance de la sensation physique.

Ça colle avec l’idée que nos émotions (en dehors des plus basiques) ne sont pas innées, mais qu’elles sont apprises durant la vie. Qu’on apprend à faire correspondre des émotions à des sensations, à mettre des mots dessus, à les caractériser.

Aussi parce que ça veut dire qu’apprendre à mieux observer ses émotions, ça peut commencer par mieux observer ses sensations physiques, et à les objectiver.

Et aussi parce que ça donne du sens à ces états où on se sent confus émotionnellement, où on ne sait pas quoi penser : ça pourrait être un mélange de sensations qu’on n’identifie pas bien, et auquel on a du mal à donner du sens.

Vous en pensez quoi, vous ?

Show thread

L’intervention en vidéo dans le 1er lien explore la théorie – mais y’a une série de corollaires plus quotidiens ici : ideas.ted.com/try-these-two-sm

Show thread

@pmorinerie ça me fait penser à ces émotions du moyen âge qui ont disparu, et donc que nos émotions dépendent de notre culture et de notre société franceculture.fr/histoire/peti

@_nb oh, trop bien, je ne connaissais pas. La honte honorable, effectivement, on a un peu perdu ça.

@pmorinerie c'est une partie de la philosophie du yoga (se relier à son corps) et des pratiques de méditation, et de certaines approches psy — ressentir dans le corps ce qui se passe, relier à un événement du passé, comment j'étais à ce moment là.

Même, ressentir dans le corps aide à conscientiser (un truc me dérange ? je le ressens où ? donc c'est quoi ?), puis verbaliser l'émotion (la communiquer à l'autre).

@pmorinerie on dit que l'estomac est un autre "cerveau" (zentonik.fr/connaissez-vous-le).

Mais c'est surtout un centre de terminaisons nerveuses, donc on "sent" grave de trucs par son biais, qu'on peut intellectualiser en nommant les émotions.

@pmorinerie Ce qu'on appelle "émotions" dans le langage courant est biaisé par l'attachement qu'on en fait au genre féminin.

Le chapitre 6 de "Refuser d'être un homme" est éloquent à ce sujet.

"Les hommes respectent et craignent les autres hommes dont les émotions restent secrètes et bien défendues."

"Les femmes respectent et craignent également de tels hommes dont les sentiments restent latents sous une banquise de volonté de pouvoir."

@pmorinerie "tout au long de l’histoire, les hommes, en tant que classe, ont toujours exprimé leurs émotions, avec éloquence et abondance."

"Les hommes ont exprimé leurs émotions à propos des femmes, de la mort et des pères absents et ils ont fait de ces émotions des religions. Les hommes ont exprimé leurs émotions à propos des femmes, de la richesse, de la possession et du territoire et ils ont transformé ces émotions en lois et en États-nations."

@pmorinerie "Les hommes ont exprimé leurs émotions à propos des femmes, du meurtre et de la masculinité d’autres hommes et ils ont fait de ces émotions des bataillons et des bombes. Les hommes ont exprimé leurs émotions à propos des femmes, de la baise et de la colère des femmes contre leur assujettissement et ils ont donné à ces émotions la forme de la psychiatrie."

@pmorinerie "Les hommes ont même institutionnalisé leurs émotions, de sorte que, même si un homme particulier ne ressent pas telle émotion à tel moment, l’émotion est exprimée par les institutions qu’ont créées les hommes."

@thomas oui, de fait l’attention aux sensations physiques j’en avais entendu parler dans le cadre de pratiques de méditation.

À l’époque je me demandais comment ça avait du sens (il me semblait que souvent les émotions étaient 1ères, et qu’ensuite je somatisais des sensations physiques), mais j’ai l’impression qu’en fait le plus souvent ça va dans le sens inverse : des sensations aux émotions.

@pmorinerie c'est exactement ça, ça va du corps à l'esprit. Mais on le découvre dans le corps que quand on s'y relie à nouveau :-)

Sign in to participate in the conversation
Mastodon

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!