L’autre raison de cette difficulté d’adaptation de l’offre à la demande, c’est le sous-investissement chronique dans l’industrie. Or ce sous-investissement n’est pas le fruit d’une pression du monde du travail, c’est bien celui d’une logique économique globale qui allie la valeur actionnariale et la financiarisation, laquelle incite à redistribuer aux actionnaires et aux dirigeants les profits plus qu’à les réinvestir

mediapart.fr/journal/economie/
encore un excellent billet de Godin sur @Mediapart

@laetsgo @Mediapart
- industrie
+ grosses entreprises

On a de quoi dépenser mais on fait pas
On a du boulot mais on embauche pas ou/et au rabais

Sign in to participate in the conversation
Mastodon

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!